Locadoca Viager Investir dans un immobilier en viager

Investir dans un immobilier en viager


Disposer de sa propre maison est désormais une rude tâche pour quiconque. Néanmoins, il existe à présent une solution qui semble être assez pratique, mais qui reste encore peu connu du public ? Ce qui n’est autre que l’acquisition d’immobilier en viager. Une méthode grandement avantageuse pour tout le monde.

Comprendre le principe de l’acquisition en viager

Une pratique encore ignorée par bon nombre de personnes jusqu’à présent. L’achat d’immobilier en viager part du même principe que l’achat de véhicule en leasing. C’est-à-dire, une vente à crédit, mais qui s’opère dans le monde de l’immobilier. De manière à permettre à chacun d’aspirer à acquérir sa maison, selon ses propres moyens, sans avoir à passer par la banque.

Grâce à cette pratique, il est donc facile pour chacun de payer sa maison, mensuellement ou annuellement. Et dans de rares cas, il est aussi possible de trouver un immobilier en viager à payer par semaine. Cependant, il faut noter qu’il existe deux principaux types de vente en viager. Notamment, le viager occupé et le viager libre, deux pratiques assez tentantes.

Le viager occupé est un système qui permet à chacun de vivre dans sa maison, même après l’avoir vendue. De ce fait, si vous achetez un immobilier en viager occupé, vous ne devez pas vous plaindre de votre colocation. Toutefois, pour le viager libre, vous pouvez emménager directement dans votre nouvelle maison, sans attendre la mort de son vendeur. 

De ce fait, opter pour un viager libre est largement plus avantageux que le viager occupé. Toutefois, il faut aussi noter que le viager se base sur le principe d’aléa. Car le prix de la vente reste inconnu par le vendeur et l’acheteur lors de la signature de l’acte de vente. Étant donné que cette valeur ne sera dévoilée qu’après le décès du vendeur.

 

Les avantages et inconvénients à noter sur le viager

En termes d’avantages, le viager propose un certain nombre. À commencer par le fait qu’il permet à tout vendeur de continuer à occuper sa maison tout en percevant des compléments financiers. Pour l’acheteur, cette option lui permet de profiter d’une décote considérable sur le prix. D’autant plus qu’il n’aura pas à assurer l’entretien de la maison, tant que le vendeur l’occupe encore.

Ce n’est pas tout, il vous est aussi possible de profiter d’un abattement fiscal de plus de 60 %, en plus de l’exonération des taxes et charges de la propriété. En cas de viager libre, vous pouvez tout simplement aménager votre nouveau foyer comme bon vous semble, d’autant plus qu’il est désormais le vôtre.
En matière de désagrément, il faut noter que trouver un viager libre est tout simplement difficile. Mais en plus, vous aurez aussi la charge des taxes, qui peuvent être conséquentes en fonction de la maison. Pour sa part, le viager occupé vous force à vivre une colocation avec une personne qui risque fort de vous déplaire par son tempérament. 

Il faut aussi prendre en compte l’espérance de vie de son occupant, étant donné que certains acheteurs finissent vite par trépasser avant le vendeur. De ce fait, faites le bon choix, avant de vous lancer dedans.